6 mois d'amour intense...

Voilà maintenant 6 mois déjà que tu es là ma miss au caractère de feu qui passe du sourire aux pleurs sans milieu.

Tu sais, je crois que je n'aurais jamais aussi bien porté mon surnom de Maman Poulpe qu'en ce moment.

Je savais déjà dès ta naissance que tu serais, comme ton frère, un BABI ou Bébé Aux Besoins Intenses.
Ce que je ne savais c'est que d'être avec toi H24, en congé parental, ferait que parfois j'ai envie d'autres choses que d'être ventousée à toi... Réellement...

Tu vis dans mes bras... Tu dors dans mes bras... Tu finis souvent de manger dans mes bras...

Si je te pose : c'est le drame !

Si je quitte la pièce alors tu as besoin de m'avoir dans ton champs de vision : c'est le drame !

Si je profite de ta sieste sur moi pour te poser en mode ninja et que ce n'est pas le bon moment : c'est le drame !

Que faire ? Te laisser pleurer ?

Il en est hors de question... Je ne peux pas, c'est viscéral... 
Je sais que ce ne sont pas des caprices mais un réel besoin contrairement à ce que certaines personnes pourraient penser.
Si tu savais comme je m'en fous de ce qu'ils peuvent dire...

Il va falloir que je prenne bientôt, sous les conseils de notre médecin, le temps de te raconter notre grossesse, les angoisses que j'ai pû avoir, ta naissance...
Il parait que cela pourrait débloquer tes besoins intenses alors je vais tenter.

En attendant que tu t'apaises, je rêve de ce monde  où je pourrais répondre aux besoins de Poulpinou sans avoir à lui dire au choix "désolé mon coeur, ta soeur dort sur moi" ou "attends 30 petites secondes, je suis avec Crevette".
Je sais qu'il ne nous en veut pas mon attachiante mais parfois je voudrais être autant présente qu'avant pour lui... Ta maman aime se torturer saches le...

Mon quotidien depuis ces 6 derniers mois est d'user de pleins de stratégies pour tenter de te rassurer : portage, cododo, te parler (beaucoup), rester dans ton champs visuel en faisant de ta couverture une presque volante de pièces en pièces.

Tu sais que lorsque je sors sans toi, j'ai ce sentiment d'avoir oublié une partie de moi... Trop habituée à t'avoir dans les bras !

On dit que les bébés et leur caractère bien à eux n’atterrissent pas par hasard dans une famille alors peut être que je suis moi aussi une MABI ou Maman Aux Besoins Intense...

Tu vas devenir peu à peu indépendante et je le vois déjà depuis que tu as découvert que tu pouvais ramper et aller parcourir le monde.

Peu à peu le BABI va laisser place à celle que tu deviendras.

En attendant mon attachiante, tu sais comme je t'aime et saches que je ferai tout pour te rassurer et répondre à tes besoins aussi intenses qu'ils soient...


1 commentaire :

  1. Quel témoignage émouvant !
    Un bel ode à l'amour d'une maman (unique) à son bébé (unique) …
    Courage ! Les solutions viennent toujours à point, parfois tôt, parfois tard, et peut-être en discutant autour de quelques pâtes au beurre … (?)

    RépondreSupprimer