Quand Crevette fait la coquine - acte 2

Dépassement de terme J+1 nous y voilà !

Tu le sais quand tu reçois des messages ou appels de partout :
Plein de conseils : "Fais les vitres", "Marches" , "La tisane de framboisier c'est magique" ;
D'encouragements : "Allez courage, dernière ligne droite", "C'est la pleine lune là, ça devrait le faire !" ;
De compassions : "Ma pauvre pas de chance", "Rolala la coquine elle t'en fait déjà voir" ;
D'impatience : "Toujours pas ?", "Bon, elle va sortir quand ?" ;
Des conseils drôles : "Mets un pot de Nutella entre tes cuisses, c'est ta fille : elle sortira !".

Je sais que je dois rester zen, ne pas me remémorer les 4 ans en arrière avec la naissance de Poulpinou, arrêter de me "polluer" et faire confiance à ma fille, si elle n'est pas là c'est que c'est juste pas LE moment.

D'un point de vue médical et c'est l'essentiel : tout va bien !
Contrairement à Poulpinou, Crevette supporte très bien le dépassement de terme.
Pas de signes de détresses fœtales, un rythme cardiaque normal mais elle est très haute et mon col fermé de fermé.
On ne peut pas me faire un décollement de membranes car pas de contractions et impossible de réaliser cette manipulation sur un col fermé...
On ne peut pas non plus prévoir un déclenchement car mon utérus est cicatriciel...
Bref, on ne sait pas quoi faire de moi à part attendre !

Tout va bien donc sauf que d'un point de vue psychologique où ce n'est plus trop ça...
Ma Crevette d'amour sur laquelle je n'ai aucuns pouvoirs mets ma patience à épreuve.
Crevée, je n'en peux plus, l'impression que mon corps n'a pas compris qu'il faut "lâcher" le bébé et n'arrivera pas à gérer la fin de grossesse.
Guettant le moindre signe, je stresse, me sens impuissante, je suis impuissante en fait...
Je n'arrive plus du tout à prendre du recul, penser à autres choses...

Le dépassement de terme peut aller jusqu'à 15 jours soit quasi mi octobre... Mouais...

Je n'ai pas du tout envie de subir la même naissance que celle de Poulpinou qu'il a fallu venir chercher parce que ça n'allait pas et qui m'a beaucoup affectée psychologiquement.
Peur que l'on vienne déloger Crevette d'urgence parce qu'elle ne va pas bien !

Pour le moment, je me laissais guider par l'équipe médicale au top de la maternité espérant un super accouchement voies basses post césarienne mais je ne sais pas combien de temps je suis encore prête à accepter d'attendre...

Mercredi matin ce sera le rdv J+3...

Billet écrit à chaud hier aprem' dans un moment de fatigue et de lassitude mais je l'ai publié parce que c'est moi...
Après une bonne nuit de sommeil, je me sens mieux !

Crédit photo : parents.fr

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire