Quand Crevette fait la coquine - acte 2

Dépassement de terme J+1 nous y voilà !

Tu le sais quand tu reçois des messages ou appels de partout :
Plein de conseils : "Fais les vitres", "Marches" , "La tisane de framboisier c'est magique" ;
D'encouragements : "Allez courage, dernière ligne droite", "C'est la pleine lune là, ça devrait le faire !" ;
De compassions : "Ma pauvre pas de chance", "Rolala la coquine elle t'en fait déjà voir" ;
D'impatience : "Toujours pas ?", "Bon, elle va sortir quand ?" ;
Des conseils drôles : "Mets un pot de Nutella entre tes cuisses, c'est ta fille : elle sortira !".

Je sais que je dois rester zen, ne pas me remémorer les 4 ans en arrière avec la naissance de Poulpinou, arrêter de me "polluer" et faire confiance à ma fille, si elle n'est pas là c'est que c'est juste pas LE moment.

D'un point de vue médical et c'est l'essentiel : tout va bien !
Contrairement à Poulpinou, Crevette supporte très bien le dépassement de terme.
Pas de signes de détresses fœtales, un rythme cardiaque normal mais elle est très haute et mon col fermé de fermé.
On ne peut pas me faire un décollement de membranes car pas de contractions et impossible de réaliser cette manipulation sur un col fermé...
On ne peut pas non plus prévoir un déclenchement car mon utérus est cicatriciel...
Bref, on ne sait pas quoi faire de moi à part attendre !

Tout va bien donc sauf que d'un point de vue psychologique où ce n'est plus trop ça...
Ma Crevette d'amour sur laquelle je n'ai aucuns pouvoirs mets ma patience à épreuve.
Crevée, je n'en peux plus, l'impression que mon corps n'a pas compris qu'il faut "lâcher" le bébé et n'arrivera pas à gérer la fin de grossesse.
Guettant le moindre signe, je stresse, me sens impuissante, je suis impuissante en fait...
Je n'arrive plus du tout à prendre du recul, penser à autres choses...

Le dépassement de terme peut aller jusqu'à 15 jours soit quasi mi octobre... Mouais...

Je n'ai pas du tout envie de subir la même naissance que celle de Poulpinou qu'il a fallu venir chercher parce que ça n'allait pas et qui m'a beaucoup affectée psychologiquement.
Peur que l'on vienne déloger Crevette d'urgence parce qu'elle ne va pas bien !

Pour le moment, je me laissais guider par l'équipe médicale au top de la maternité espérant un super accouchement voies basses post césarienne mais je ne sais pas combien de temps je suis encore prête à accepter d'attendre...

Mercredi matin ce sera le rdv J+3...

Billet écrit à chaud hier aprem' dans un moment de fatigue et de lassitude mais je l'ai publié parce que c'est moi...
Après une bonne nuit de sommeil, je me sens mieux !

Crédit photo : parents.fr

Quand Crevette fait sa coquine !

Si vous me suivez sur Facebook ici, vous n'avez pas pu passer à côté de LA nouvelle de la semaine : Crevette s'est retournée sauf qu'elle n'était pas en siège... Loose...

On la savait déjà coquine : l'installation dans son nid douillet pile 9 mois avant notre week-end londonien Coupe du Monde de rugby (match de ce soir d'ailleurs), les contractions (et seules que j'ai eu douloureuses) le matin avant de partir en vacances et pleins d'autres petites choses.

Jeudi, un rendez-vous de contrôle qui commence de manière classique puis l'étudiante sage femme qui a la surprise de ne pas trouver le coeur en bas ni à gauche ni à droite alors que Crevette remuait... 
Un doute l'envahit... Elle regarde sa tutrice : "Mais vous êtes sûre que ce n'est pas un bébé en siège ?"
La sage femme vient contrôler et a aussi un doute... 

Écho pour vérifier puis...surprise lorsque la sonde en haut du ventre dévoile une petite tête !!
Et là dans la mienne tout devient flou : je me retrouve donc à quasi 10 jours du terme avec un bébé désormais en siège ! C'est super rare de se retourner in-utero si tard mais ça arrive...
Personne ne sait le pourquoi du comment et surtout je n'ai rien senti sauf un truc bizarre lundi soir mais rien de foufou.
Crevette était pourtant tête en bas depuis le 5éme mois !

Je pose pleins de questions notamment celle d'une possible réversion manuelle par un osteo ou gynéco mais sur un utérus cicatriciel et si tard c'est trop risqué. Bon....
Accoucher par voie basse avec un bébé en siège et potelé, aucun gynéco ne se risquera à le faire également : trop de risques pour Crevette et pour moi. Bon (bis)...

Plus le choix : seconde césarienne ! 

Fin de semaine toute en émotions : Jeudi, j'étais toute retournée (c'est le cas de le dire), hier je relativisais vachement et aujourd'hui j'en ri ! 

Je me dis que ok j'aurai préféré pouvoir donner naissance à Crevette de manière plus naturelle mais que cette césarienne sera prévue.
Je suis plus zen et question organisation pour Poulpinou ce sera moins compliqué de le faire garder, de le prévenir pour ne pas qu'il s'inquiète.
Ce matin, je suis allée acheter des bas de contention super jolis, les courses sont faites pour mes hommes le temps d'un séjour maternité plus long qu'un accouchement voie basse, dans la valise de la maternité ma garde robe est refaite en "spécial césarienne" même si j'avais déjà prévu au cas où.

Nous savons juste pour le moment que c'est notre week-end tout les 3 et que nous serons 4  la semaine prochaine.
La date exacte nous la saurons lundi mais nous avons pris la décision de ne pas la dévoiler histoire de laisser un peu de surprise quant à l'arrivée de Miss Crevette.

J'ai prévu de publier dans la semaine qui arrive un article sur les différences entre les sensations liées à un bébé en siège et celles à un bébé tête en bas.
On ne pourra pas dire que je ne teste pas des choses folles pour vous !

Dernier tout pile : 40 SA

Samedi en musique #30

Voici ma participation au rendez-vous hebdo en musique du blog BBB’s mum.
Pour participer, il suffit de mettre une chanson que vous aimez que ce soit un tube du moment ou d’époque...


Christine and the queens, je n'aimais pas du tout au début mais j'ai appris à aimer une fois l'engouement médiatique de folie autour d'elle passé...
Pas besoin de vous présenter Heloise Letissier, jeune femme originaire de Nantes qui aime les costume de coupe masculine et nous offre des chorégraphies de dingue dans ses clips et sur scène.


Je voulais absolument vous faire découvrir cette reprise d'une chanson de Christophe "Paradis Perdus".
Chanson dont j'ignorai l’existence et que j'ai découverte grâce à la reprise qui y amène de la modernité et cette voix si particulière !!

Je vous laisse juger par vous même avec  l'originale :




La valise de la maternité

Si il y a bien une différence dingue c'est celle-ci : ma valise pour la maternité ne ressemble absolument pas à celle de primipare que j'ai pu faire 4 ans plus tôt...


Erreurs de la première valise :

- Pour bébé
Fail des tailles de vêtements : Poulpinou faisait 2,8 kg : il a donc mis du taille...naissance et je n'avais prévu que du 1 mois sous les bons conseils de la Terre entière.
Cette fois ci : Crevette semble plus costaude que son frère mais j'ai mis moitié/moitié niveau taille et Papa Chéri est heureux : il n'aura pas à courir les magasins (lui qui aime tant ça ! ironie) pour acheter LA bonne taille.

Fail de la tétine : Celle que j'avais prévue et choisie avec soin pour Poulpinou était beaucoup trop lourde pour lui : j'ai passé la première nuit la main dessus pour qu'il la garde en bouche.
Cette fois ci : Choix d'une ultra légère comme celle qui a sauvée mes nuits d'après....

- Pour maman
Fail des vêtements choisis : Avec la césarienne et OMG lorsque j'ai découvert mon ventre post grossesse, il était impossible pour moi de mettre des pantalons ou mes vêtements d'avant...
Quasi la totalité de ce que j'avais prévu était trop serré, me gênait au niveau de la cicatrice...
Cette fois ci : j'ai pris du large, du confortable et des robes !

Oublis de la première valise :

- Du shampoing sec et des lingettes humides parfumées
Fail : Encore un souvenir de maman césarisée : laver ses cheveux (et se laver tout court) est impossible les premiers jours.
Ce manque de douche pendant 2 jours (pourtant pas foufou hein) m'avait bien embêtée surtout allongée au lit avec des cheveux qui deviennent vite horribles sans lavage...

- Une veilleuse
Fail : Les néons de la maternité pour allaiter ou donner le biberon à 3h du mat' sans oublier les visites des infirmières et autres au milieu de la nuit c'est un peu hard !

- Du maquillage, de la BB cream et un petit miroir
Fail : Tu es crevée mais tout le monde te prends en photo enfin pas toi mais ton merveilleux bébé (et donc bien entendu toi aussi accessoirement).
J'aurai pu postuler pour le prochain Resident Evil dans un rôle de zombie tellement ma mine était horrible...

- Des gâteaux et trucs à grignoter
Fail : Être à l’hôpital et non à Top Chef !
La nourriture servie à 18h30 c'est tôt pour tenir jusqu'au lendemain matin et quelques fois assez douteux...
J'avoue avoir eu souvent faim la nuit surtout après les réveils biberon auxquels je n'étais pas habituée !

- Des langes ou du Sopalin bien absorbant
Fail : Poulpinou a été un bébé qui régurgitait beaucoup et bien entendu je n'avais pas du tout prévu ça.
Les mignons bavoirs prévus sont vites devenus HS !

Les indispensables qui le restent :

- LE dossier complet
La Carte vitale, la carte de mutuelle, la reconnaissance anticipée, le livret de famille et tout les examens et échos liés à la grossesse.

-Pour Papa Chéri en salle de naissance
Des bonbons, la tablette (et le chargeur qui va avec), de l'amour et... de la patience !

- Pour maman
La trousse de toilette basique comme quand tu pars en vacances : dentifrice, brosse à dents, gel douche, shampoing, crème hydratante, démaquillant, etc...
Un brumisateur parce qu'il faisait méga chaud la première fois, un sèche cheveux pour les cheveux mais aussi en cas d'épisio (pas eu pour cause de césarienne mais cette fois ci on ne sait jamais).

Mais aussi : l'appareil photo, une liseuse, des magazines, mon téléphone (et son chargeur) parce que oui le séjour à la maternité passé l'euphorie des visites c'est long, très long....

- Pour Poulpinou et Crevette
LE doudou choisit par Poulpinou pour qu'il l'offre à sa soeur (je l'ai mis dans la valise de la maternité pour éviter que Papa Chéri l'oublie) et à l'inverse des autocollants Panini "La reine des neiges" pour Poulpinou "offerts" par sa soeur.

Au niveau des quantités de vêtements demandés, ça allait parfaitement alors j'ai remis les mêmes.

Et vous, des indispensables oubliés ? Une valise idéale ?

Samedi en musique #29

C'est la rentrée alors on reprend les bonnes habitudes !
Voici ma participation au rendez-vous hebdo en musique du blog BBB’s mum.
Pour participer, il suffit de mettre une chanson que vous aimez que ce soit un tube du moment ou d’époque...


Allez c'est mon article confession, je suis limite une groupie de cet homme depuis la première fois que j'ai entendu la chanson "être à la hauteur" issue de la comédie musicale "Le roi soleil" l'été 2004.
Emmanuel Moire n'a pas un parcours facile, jamais je n'ai arrêté de suivre sa carrière.
Il fait partie de ces gens qui me touchent, c'est un réel bonheur de le voir sur scène et c'est avec beaucoup de plaisir que je réitère pour la 4éme fois en mai prochain.

Succès de folie avec "Le roi soleil", accueil mitigé de son premier album solo "Là où je pars" en 2006 puis en 2009 sort l'album "L'équilibre" qui passe malheureusement quasiment inaperçu.
Il dédie dans cet album une chanson à son frère jumeau décédé brutalement dans un accident "Sois tranquille". 
Suite au peu de succès, sa maison de disques rompt son contrat et il revient seulement en 2011 sur scène en reprenant le rôle du Emcee dans la comédie musicale "Cabaret".
Entre temps, il n'hésite pas à faire son coming-out dans le magazine Tetu.
Il participe à "Danse avec les stars" en 2012 et remporte l'émission.
Vient ensuite l'album "Le chemin" en 2013 où tout le monde pense découvrir ce chanteur puis "La rencontre", album qui vient tout juste de sortir.

En voici le premier extrait "Bienvenue".
Je suis fan de la chanson mais aussi du clip qui représente vraiment ce chanteur : simple !

Vous aimez ? 




Seconde césarienne or not...

En gros et rouge écrit sur mon dossier "UTERUS CICATRICIEL"...

Heureusement la médecine évolue et contrairement à avant si vous avez eu une césarienne pour votre premier accouchement et que celle-ci n’était pas de votre fait (bassin trop étroit par exemple), il y a de fortes chances que le destin soit de votre coté pour tenter un accouchement classique !

Ce matin, a 37SA et quelques jours, j'avais donc THE rendez-vous pour savoir avec en prime délibération des médecins sur mon cas.

Attendre au service des suivis intensifs de grossesses c'est loooong et on voit défiler pas mal de futures mamans au bout du bout...
A coté et malgré mon énorme ventre et ma démarche de pingouin, je me suis sentie bien en forme !

Tout a donc commencé par une écho pour contrôler les mesures biométriques de Crevette : c'est un bon petit homard de 3.3kg actuellement et avec une tête assez grosse. Oui...
Mais heureusement cela ne compte pas, c'est l'abdomen qui est important lorsque l'on a un utérus cicatriciel et de coté là c'est parfait.

Ensuite, on passe par le stade bassin et là ça a duré 2 minutes.
Merci mes ancêtres bretons siciliens de m'avoir donnés un bassin large !

Troisième et dernier point à contrôler : la cicatrice en interne de la première cesarienne, son épaisseur plus précisément.
L'échographiste me dit que cela lui semble ok et que l'on voit bien qu'il y a 4 ans de passés.

Vient ensuite un entretien avec une interne pour me demander mon avis car oui si je voulais une seconde césarienne d'office, ils ne seraient pas allés contre ma décision.
Bien entendu, l'un ou l'autre me va mais j'aimerai bien laisser faire le destin.

Les médecins, enfin l'interne et 1 médecin, se réunissent pendant 15 minutes (oui c'était juste ça LA délibération).
Ils me font entrer dans la salle pour me donner le verdict...

FEU VERT !

L'accouchement par voies basses est possible.

Et là, j'avoue je me sens totalement perdue : on me laisse un choix important...

J'ai envie de connaitre les sensations d'être actrice de la mise au monde de son bébé mais à la fois je flippe et exprime ma peur par des milliards de questions...

Et si cela se passait mal ?

Ma première césarienne c'était il y a certes 4 ans mais en urgence et je me suis rendue compte ce matin que oui, j'en avais encore quelques séquelles psychologiques.

Le médecin est rassurant et me dit que de toutes façons c'est aussi dans leur intérêt de pratiquer une seconde césarienne si nécessaire et qu'ils n'hésiteront pas à le faire.
Bébé mal engagé ou en souffrance, travail qui démarre puis s'arrête ou ne débute pas du tout par exemple.
Elle me parle aussi des risques d'une seconde césarienne, c'est une opération donc rien d'anodin.

Dans ma tête c'est redevenu clair : on tente de laisser faire les choses.
On me propose face à mes angoisses exprimées un rendez-vous J-10 avant terme pour contrôler que tout aille bien.

Il ne nous reste donc plus qu'à attendre avec plus ou moins de patience que Mlle Crevette se décide à pointer le bout de son nez (et à refaire la valise de maternité avec du 1 mois en + du naissance).

To be continued.......

Poulpinou et la seconde rentrée scolaire

Réveil un peu dur dur mais rien qui change des autres réveils.

Des oreos, un jus de pomme, tétine dans la boite, aujourd'hui c'est Pikachu qui est allé à l'école, on s'habille et c'est parti tout sourire.

Contrairement à l'an passé, pas de larmes, un Poulpinou hyper pressé de rentrer dans la classe et qui nous a à moitié snobé (si si !).

Les larmes c'était hier quand il a fallu retourner à la maison parce que l'école ce n'était que ce matin !

Poulpinou retrouve son ATSEM de l'an passé avec laquelle il avait un super feeling et quelques uns de ses copains.
En ayant parlé vite fait avec l'ATSEM, cela a été fait exprès, ils le connaissent mon Poulpinou.
Ça me rassure, il n'est pas dans l'inconnu, l'inconnu qu'il n'aime pas tant que cela.

Sa nouvelle maitresse a l'air gentille et douce, on verra au fil de l'année. J'écrivais la même chose l'an passé mais le feeling n'était finalement pas passé entre elle et Poulpinou.

Hâte d'aller le chercher ce soir et de savoir comment s'est passée cette première journée de moyens !

Et chez vous, ça a été ?