Futur nous bis... Quand c'est compliqué...

On est samedi soir, pleurer parce que j'ai mes règles... Voila j'en suis là...

J'en ai marre, marre que ça ne fonctionne pas, marre de ne pas comprendre, marre de ne pas savoir pourquoi...

J'ai une vie que j'aime mais il me manque quelqu'un, ce petit quelqu'un qui fera de moi une maman doublement comblée...

Au début on voulait attendre 3-4 ans avant que Poulpinou soit grand frère puis l'an dernier, avec ces histoires de pilules qui faisait des trucs pas clairs sur mon moral, on a pris LA décision enfin celle de ne pas avoir de contraception et advienne que pourra !

C’était en Avril 2013... Plus d'un an et demi plus tard on en est à mes larmes et c'est tout...

Mon dernier rendez-vous gynéco, ce fut 4 ordonnances et 48 euros sans même un peu de compassion et très peu d'explications sur la suite.

Pendant ce rendez-vous de 15 minutes, il m'a quand même dit qu’après les résultats, il nous enverrait vers un de ses collègues spécialisé dans la stérilité, parcours centre PMA...

Le flippant, l'inconnu : nous y voilà...

Adieu grossesse naturelle et spontanée... J'ai encore du mal mais il faut que j'en fasse le deuil !

Le fait qu'ELLES soient enfin arrivées va débloquer certaines choses :
- la prise de sang hormonale à faire aujourd'hui (J+3) ;
- Lhystérosalpingographie à faire en milieu de cycle si je m'en sens capable car j'ai fais la connerie de lire sur Google et ca ne donne pas envie...


Edit du dimanche soir : après avoir ruminé tout ça une bonne partie de la nuit, je vais aller voir mon médecin traitant cette semaine et lui demander conseils.
Je ne veux plus revoir monsieur "l'infertilité c'est pas mon truc"...

Papa Chéri reste super en retrait face à mes soucis, des fois ça m’énerve, me chagrine mais des fois je me dis que c'est un homme, de ceux qui deviennent papa que lorsqu'il ont leur bébé dans les bras.
En somme, rien d'anormal.

Je suis celle qui n'est pas enceinte et n'y arrive pas, celle à qui on demande souvent « c'est pour quand le petit deuxième ? », celle qui ravale ses larmes et se dit « si vous saviez... »

J'aimerai tellement que ce soit simple...

Et si en fait avoir un deuxième était un rêve inaccessible pour nous ?


Lorsque j’étais ado je disais toujours que j'adopterai un enfant, et si c’était ce que le destin voulait me faire passer comme message ?

4 commentaires :

  1. Réponses
    1. Merci pour ce petit message <3
      Le moral va mieux !!
      Mes hommes m'entourent d'amour et c'est bien là l'essentiel :) :)

      Supprimer
  2. De douces pensées ma belle Elo.
    Je te souhaite que ce petit deuz arrive bien vite qu'importe la manière.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Caro !
      J'ai rendez-vous demain matin chez ma doctoresse pour qu'elle me conseille un vrai gynéco digne de ce nom et de nos soucis...

      Supprimer