Ma balance est une grognasse #4


Hier, c'était le rendez-vous téléphonique avec ma comportementaliste alimentaire, celle qui m'aide depuis quasi 6 mois a comprendre mon rapport avec la nourriture et l'améliorer.
 
Hier, j'ai fini avec les larmes aux yeux : j'ai  réussi à parler d'un événement de ma vie qui m'a bouleversée, qui le fait encore, que souvent je tais et coïncide avec mon tout premier régime et mes premiers troubles alimentaires.  

Hier, j'ai surement dévoilé sans le vouloir et naturellement au fil de la conversation la cause de mon alimentation "doudou" comme le dit Olga, ma comportementaliste.

Hier, j'ai parlé de ma grand mère paternelle que j'aimais de tout mon cœur, décédée brutalement lorsque j'étais ado et à qui je n'ai jamais pu lui dire au revoir...

Hier, plus lointain, on a passé beaucoup de temps toutes les deux à cuisiner, regarder des tableaux sur des fiches Atlas, danser, jouer à des jeux de société, refaire le monde...

Mon exercice pour les 15 prochains jours est compliqué : je dois écrire une lettre à ma mémère, celle dont je n'ai pas encore fait la deuil plus de 10 ans après...

Je ne sais pas encore si je suis capable de le faire mais je veux tenter...


Cette semaine je ne voulais pas te parler pas de poids sur la balance mais d'une approche plus psychologique.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire