Semaine en images et en mots #1

Voici ma semaine en images et un petit clin d’œil "journée mondiale du blog" ! 


- Aller sur l'île Versailles observer les poissons avec ma potinette et la popine de Poulpinou.
- Crier contre les gens qui envahissent notre quartier qui accueille super festival "Les RDV de l'Erdre", festival de jazz et de belle plaisance mais en profiter quand même.
- Faire une pancarte revendicatrice et anti-préjugés pour relayer la chouette idée de goldfishgangblog. 

- Offrir les pots de SOS cookies fait avec tout mon amour pour le dernier jour de la crèche.
- Faire un selfie du dimanche et miracle je me trouve jolie dessus.
- Participer au #unmugunjour sur Instagram suite à une idée de ma copinette EloMum.
- Commencer un nouveau livre papier et du coup délaisser un peu ma Kobo.

- Rire avec lui en le voyant manger une glace.
- Photographier mon salon un soir en mode rangement non effectué et désespérer.
- Lui faire découvrir le Winnie l'ourson que l'on regardait petits.
- L'avoir tout contre moi comme avant pendant qu'il sieste...


Maintenant à l'occasion de la journée mondiale du blog, je voulais te parler du pourquoi je blogue !

Ce blog est mon troisième de toute ma vie. 
Je l'ai commencé il y a à peine 1 an et je voulais en faire un blog de régime.
Il a de suite évolué vers un blog de maman qui raconte son quotidien, ses coups de cœur et de moins bien.

Pour moi c'est un échappatoire, mettre des mots sur mes 10 000 pensées me fait du bien.

Je n'ai pas un blog de grand audience puis qu’environ 100 personnes me lisent chaque jour, je n'ai encore jamais reçues de demandes de partenariat et j'ai 80 fans sur ma page Facebook.

Je suis toute petite dans le blogosphère mais je commence à créer des liens avec certaines blogueuses que je ne connaissais pas avant de me lancer et ça me fait super plaisir :)

J'aime écrire sans prétendre à la gloire ou être lue par 10 000 personnes chaque jour mais petit blog, je ne pourrais plus me passer de toi !

Samedi en musique #12

Voici ma participation hebdo au rendez-vous en musique du blog BBB’s mum, il suffit de mettre une chanson que vous aimez que ce soit un tube du moment ou d’époque…


Cette semaine je vous fais découvrir Lilly Wood and the prick avec la chanson "Down the drain".

Lilly Wood and the prick est un groupe français qui a été découvert sur le désormais disparu Myspace à la fin des années 2000.

Cette chanson parle d'une femme folle amoureuse de son homme qui la frappe et la traite comme une...

N'y vois rien de vécu surtout ! 

J'aime cette chanson par la mélancolie qu'elle dégage, elle me fout des frisons alors que je l'ai entendue encore et encore...
Voici la traduction d'un couplet : 
Brise-moi,
Plaque-moi au sol,
Déchire-moi.
Donne-moi la sensation d'être une petite poupée.
Pourquoi tu ne me violerais pas maintenant ?
Et me battre maintenant ?
Donne-moi la sensation d'être rien du tout.
J'attends que tu,
J'attends que tu tues tout ce que j'ai à l'intérieur.

De l'amour au drame il n'y a parfois que un seul petit pas... 

Lorsque cette chanson est sortie, beaucoup l’écoutait sans se soucier du thème abordé et la voyait comme une chanson joyeuse !

Et toi, tu savais ce qu'elle évoquait ? Tu la connaissais ?

Ma balance est une grognasse #4


Hier, c'était le rendez-vous téléphonique avec ma comportementaliste alimentaire, celle qui m'aide depuis quasi 6 mois a comprendre mon rapport avec la nourriture et l'améliorer.
 
Hier, j'ai fini avec les larmes aux yeux : j'ai  réussi à parler d'un événement de ma vie qui m'a bouleversée, qui le fait encore, que souvent je tais et coïncide avec mon tout premier régime et mes premiers troubles alimentaires.  

Hier, j'ai surement dévoilé sans le vouloir et naturellement au fil de la conversation la cause de mon alimentation "doudou" comme le dit Olga, ma comportementaliste.

Hier, j'ai parlé de ma grand mère paternelle que j'aimais de tout mon cœur, décédée brutalement lorsque j'étais ado et à qui je n'ai jamais pu lui dire au revoir...

Hier, plus lointain, on a passé beaucoup de temps toutes les deux à cuisiner, regarder des tableaux sur des fiches Atlas, danser, jouer à des jeux de société, refaire le monde...

Mon exercice pour les 15 prochains jours est compliqué : je dois écrire une lettre à ma mémère, celle dont je n'ai pas encore fait la deuil plus de 10 ans après...

Je ne sais pas encore si je suis capable de le faire mais je veux tenter...


Cette semaine je ne voulais pas te parler pas de poids sur la balance mais d'une approche plus psychologique.

Location de bateau avec Marins d'eau douce

C’est l’année des 30 ans au sein de notre groupe d’amis du coup en ce moment on se retrouve assez souvent « pour marquer le coup ».



Ce week-end nous étions donc à Paris et avons testés la location de bateaux électriques avec Marins d’eau douce.
Ils possèdent une flotte de 15 bateaux électriques et utilisables sans permis.

Nous avons loué 2 bateaux comme nous étions 10 adultes + 1 enfant.
Pour 3h de location le tarif est de 120€ pour 1 bateau de 7 personnes, ce qui est hyper raisonnable pour Paris. 

Il y a possibilité de louer auprès de Marins d’eau douce et suivant disponibilité une table, des jeux (raquettes, boules de pétanques, molky) et même un panier pique-nique.

Arrivés sur place, la personne qui nous prends en charge explique avec un court briefing le fonctionnement du bateau, je n’ai pas entendu les consignes ni manœuvré mais cela m'a paru hyper simple, la preuve :
Mon mini capitaine 

On se reparti par bateau et nous voilà pour 3 heures en balade sur le canal de l’Ourcq.
On traverse la Villette en pleine effervescence de l’été avec de multiples activités (ça paraissait vraiment bien), ensuite les anciens magasins généraux puis une zone industrielle en pleine reconstruction, de nombreux graffitis mais jolis et une guinguette où ça valsait grave !

Pour faire une halte et manger, nous avons accosté assez facilement au parc Bergère à Bobigny.
Il y avait de grandes étendues d’herbe et une grande aire de jeux pour les enfants.

Ensuite, nous avons repris le canal pour 1h20 de balade retour.
(Nb :Nous sommes arrivés un petit quart d’heure en retard et cela n’a pas posé soucis.)

C’était une chouette découverte, parfait entre amis ou en famille pour touristes et parisiens !

On a beaucoup rit  notamment dans les vagues des gros bateaux, il faisait du soleil (mon nez le sait encore aujourd’hui !), nous étions entre copains, avec de la bonne nourriture et à boire ! 

Bref le dimanche de rêve qui ressource un maximum !

Ma balance est une grognasse #3

  

Bilan de cette semaine « je note tout » assez convaincant sur le fait que je contrôle beaucoup plus mes sensations alimentaires en notant mes journées…
C’est assez bizarre mais au fond je pense que mes années Weight Watchers n’y sont pas pour rien.

Constatation : J’ai tendance à manger sans faim lorsque je suis seule et toujours après le travail...
 

Mon travail est un peu stressant (ahhh le SAV : je pourrai t’en parler des heures et des heures) et je décharge en m’alimentant sans faim, le réflexe du placard pur et dur.
 

Limite, je me mets en auto-guidage jusqu’à la porte du placard de la cuisine pour l’ouvrir, prendre parfois le premier truc qui vient, engloutir, refermer le placard (des fois : vice-versa) et ensuite aller chercher comme si de rien n’était Poulpinou à la crèche.

Avant mon coaching « je réapprends à manger sans régimes » j’aurai complétement occulté ce rituel, désormais quand il arrive : je le prends en compte, le relativise et ne mange pas comme si de rien n’était et/ou parce qu’il faut manger au repas du soir.
 

Et sinon, juste en m’observant j’ai perdu 600g !! 

Pour cette semaine, je ne sais pas trop comment je vais m'y prendre mais je vais écouter mon ventre et ressortir le cahier des émotions si nécessaire. 


Si tu as un blog est que tu régimes, n'hésites pas à te créer un rendez-vous "Ma balance est une grognasse" et le partager en commentaire.

Quitte à être dans la même galère : autant s'entraider !!

Rendez-vous mercredi ou jeudi prochain pour « Ma balance est une grognasse ».

Marché nocturne Camping du Petit Port


Hier soir avec ma potinette, sa biboune et son homme nous avons décidés de nous rejoindre au marché nocturne du Petit Port à Nantes en ayant entendu et lu beaucoup de choses positives de cet événement.

Comme on est en pleine semaine : on va y rester que quelques heures et donc se rejoindre très tôt là-bas.

Arrivés 18h30 et là le fail… Seulement quelques étals :
- Balades en poney,
- 5 artisans dont une femme qui te vends le rainbow loom à 2€,
- 1 marchand de thé, café, gourmandises locales,
- 1 stand de barbe à papa/chichis, 
- 1 vendeur de légumes BIO.

C’est une excellente initiative pour les campeurs mais tu imagines bien notre déception, nous qui nous attendions à un truc de folie !

Le fait que l'on soit en plein mois d’août fait que peut être ce n'était plus la foule niveau stands.

Heureusement le cadre champêtre (en pleine grande ville comme Nantes) du camping est assez dépaysant.

Ce fut aussi pour Poulpinou Chou l'occasion d'avoir entre les mains sa première barbe à papa et de la porter fièrement sans y toucher comme un petit nuage rose autour de sa baguette !

Il n'y aura au final même pas goûté, le nuage rose s'étant au bout d'un moment tout recroquevillé et a donc perdu tout son intérêt...

Je te conseilles tout de même d'aller y faire un tour pour passer une bonne fin de journée loin des voitures, rencontrer des producteurs et artisans locaux et ne pas rentrer tard à la maison.

Le marché nocturne a lieu tout les mardis de l'été de 18h30 à 22h au camping Petit Port.

Si tu as des bons plans de marchés nocturnes sur Nantes à partager : je les veux bien !

photo : Ouest France

Samedi en musique #11

Voici ma participation au rendez-vous en musique du blog BBB’s mum, il suffit de mettre une chanson que vous aimez que ce soit un tube du moment ou d’époque…
  


Parce qu'il n'y a aucunes raisons pour que seuls nous, parents de Poulpinou chou, ayons cette chanson répétitive a souhaits dans la tête !

Alors il s'agit du célèbre Tchoupi tcha-cha-cha ! 

Tchoupi c'est le héros des petits par excellence : intemporel, coquin mais quand même avec une certaine morale.

En plus ses parents sont au top en matière d’éducation très parentalité positive. 

Bref, nous ici on l'aime bien mais au bout du 124éme épisode de la journée on a un peu envie de lui faire manger Doudou....

Et chez toi, Tchoupi a sa place ? 

Ma balance est une grognasse #2



J'avais dis que jamais oh grand jamais je ne referai de régimes ici...

Pourtant, ces derniers temps, j'ai à nouveau tendance à ne plus m’écouter, à manger sans faim et dans des quantités définitivement pas faites pour moi. Mes vieux démons...

Bref, tu t'en doutes ma grognasse de balance a été très méchante...

C'est dingue que même en ayant réglé certains soucis, la moindre contrariété peut tout faire basculer !

Je veux m'observer, comprendre pourquoi, du coup cette semaine à moi le carnet alimentaire.

Voici ce que je vais y noter :
- L'heure de mes repas ou collations ou craquages ;
- Les aliments mais attention sans les peser car peser = régimer.

Rendez-vous mercredi prochain pour le débriefing "Ma balance est une grognasse".

J'ai testé pour vous... Initiation Krav Maga avec Colère : nom féminin

crédit photo : colère : nom féminin

Samedi dernier j'ai eu initiation au Krav Maga offerte par l'association "Colère : nom féminin".

Cette association lutte contre le harcèlement de rue en faisant de chouettes tote bags (je suis fana de ces sacs en tissus), des t-shirts et débardeurs au slogan qui marque : "ta main sur mon cul, ma main sur ta gueule".
Le harcèlement de rue ça me touche parce que je suis de celles qu'on aime souvent aborder et faire ch**r alors qu'elles ne demandent rien.
Je pourrais te donner au moins 5 exemples de mes aventures avec des lourdaud sur la semaine passée...
J'ai eu la chance d'avoir vraiment très peur une fois seulement, c’était il y a quelques années mais je m'en souviens comme hier : j'ai crié, il m'a lâché mais clairement je n'aurai pas su faire mieux...
C'est donc une super idée de cette association de permettre à des femmes d'apprendre quelques techniques pour se défendre.

Nous avons gentiment étés accueillis par Tanguy, instructeur Krav Maga au club de Nantes.
Il nous présente le club et le Krav Maga en quelques mots : intéressant de découvrir qu'il ne s'agit pas d'un sport dit "arts martiaux" mais vraiment de self défense.

On débute par un petit échauffement et ohhh moooon dieu  : j'ai senti mes quasi 3 ans sans aucuns efforts physiques sauf courir 3 mètres pour rattraper le bus ! 
Petite pause et on entre en action !!
Il y avait un seul homme qui le pauvre a joué le cobaye pour que le prof nous montre les mouvements.

On a appris en 3 heures à :
- donner des coups de poings, plat de la main, de doigts (et ça fait mal, vraiment) ;
- donner un bon coup de pied dans les parties intimes ;
- se défendre gentiment contre quelqu’un qui vous étrangle ;
- se défendre contre quelqu'un qui vous étrangle beaucoup moins gentiment en 3 techniques : de face, sur le coté et par derrière.

Il faut avoir pas mal de coordinations du coup j'avoue j'ai peiné sur certains mouvements mais je sais pertinemment qu'avec une bonne montée d’adrénaline : je saurai refaire !

C’était vraiment enrichissant d'apprendre tout ces mouvements et de découvrir qu'on est pas de pauvres petites choses sans défenses toutes femmes petites, grandes, rondouillettes ou minces que nous sommes.

Mon seul regret sera qu'aucune membre de l'association n’était présente : j'aurai beaucoup aimé échanger avec elles mais je comprends qu'en plein mois d’août ce soit difficile de trouver des personnes disponibles.

Merci à l'association de m'avoir permis de récupérer cette photo et un énorme merci pour ce cours : si vous cherchez de nouvelles adhérentes, ce sera avec plaisir !

J'aime/J'aime pas de la semaine #1

Voici le J'aime/J'aime pas de la semaine, rendez-vous blog crée par Milie.

  Mes j'aime    

♥ Poulpinou est quasi devenu propre en 1 semaine alors que je commençais à paniquer.

♥ Etre à nouveau tout les 3 à  la maison : ça faisait depuis début juillet que ce n’était pas arrivé.

♥ Entendre les dames de la crèche dire que Poulpinou va leur manquer tellement il est attachant.

♥ Participer au cours de Krav Maga offert par l'association "Colère : nom féminin".

♥ Se rendre compte que Poulpinou fredonne en même tant que le dessin animé les chanson du roi lion et de la reine des neiges. Disney addict :)


 Mes j'aime pas 

☹ Me rendre compte que mon super traitement hormonal me fait prendre plein de poids.

☹ Etre un peu sur les nerfs et du coup avoir l'impression d'avoir râlé beaucoup cette semaine.

☹ Cette pluie digne d'un mauvais mois de septembre. Marre ^^

☹ Perdre mon carnet de ticket restos du mois.

☹ Apprendre que le petit fils de la voisine de mes parents qui avait 5 ans atteint d'une tumeur au cerveau est décédé... RIP petit ange...

Samedi en musique #10

Voici ma participation au traditionnel rendez-vous en musique du blog BBB’s mum, il suffit de mettre une chanson que vous aimez que ce soit un tube du moment ou d’époque…



Cette semaine c'est un peu particulier parce que je ne supporte pas cette chanson que l'on entend partout depuis le début de l’été.
Il s'agit de "Boum boum" de Mika.

Vous noterez que le clip façon 'je joue plein de rôles de bonhomme" (ahaha) n'a absolument rien en commun avec les paroles de la chanson tellement "sexuelles".

Je n'arrive pas vraiment à comprendre ce virage musical ou si c'est juste pour être un tube de l’été...
Autant j'aimais d'amour les premiers titres de Mika comme "Big girl" ou "Grace Kelly", autant je déteste vraiment celui-ci !

Et toi cette chanson elle passe en boucle ou tu la zappe ?

T'endormir...

J'écris ces mots en direct de ton lit à attendre que tu ais posé ta petite tête brune sur ton oreiller et que le marchand de sable passe...

Il est 22h30 me dit mon téléphone...

Tu aimes mieux que ce soit papa chéri qui vienne te coucher.

Tu veux une histoire puis deux puis trois voir quatre.

Tu adores me faire allonger à côté de toi et mettre tes petits bras autour de mon cou.

Tu prends toujours un biberon d'eau ou de lait blottis dans nos bras.

Tu aimes énumérer les animaux que tu connais ou raconter ta journée.

Tu aimes demander où est ta tétine alors qu'elle est juste cachée dans ta main.

Tu dors sans couverture car tu as toujours très chaud la nuit.

Tu aimes jouer avec mes cheveux, les entortiller autour de tes petites mains.

Tu n'es pas un gros dormeur, il n'est pas rare que tu t'endormes tard comme ce soir.

Toutes ces petites choses c'est ton rituel du soir à toi...

Ayé je ne te sens plus bouger et tu ronflottes, ce petit son que j'entends moi aussi de mon oreiller suffit à me rassurer...

Bonne nuit mon coeur... 

Amertume de ce ventre toujours vide

Ce matin je suis amère... L'amertume du premier jour des règles mais pas que...
Ce ne sera pas pour ce mois ci, je m'y attendais mais...
Nous voilà donc officiellement à 1 an et demi d'arrêt de pilule et 3 mois de duphaston  pour Numerobis l'attendu qui se fait toujours attendre.
Cette fois, nous n'échapperont pas aux examens poussés.

 Note pour moi même : rappeler pour avoir un rendez-vous gynéco dans les 15 jours.
Le duphaston aura eu l'effet attendu en restructurant les cycles longs et anarchiques mais pas le deuxième effet tant espéré.
Je ne sais pas ce qui nous attend désormais mais je sais que le chemin sera bien plus long que pour Poulpinou chou.
Ce monde inconnu, je souhaite vous le partager même si jusqu'à aujourd'hui il n'avait pas sa place ici.
Ce sont 3 mots que j'entends souvent dits avec plus ou moins d'élégance  : "la machine fonctionne".

Oui mais quand...

Nos vacances d'été ou comment I feel sLOVEnia




Cet été, nous sommes partis 12 jours dans un pays européen méconnu mais qui mérite son statut de destination familiale par excellence : la Slovénie. 

On avait loué plusieurs hébergements via le site Airbnb
Je recommande vivement cette plateforme qui permet de trouver des appartements sympas de particuliers à particuliers.

De la mer, de la montagne, de la ville mais pas trop, de la campagne : un pays où tout est réuni !


Ljubljana

Ljubljana, la capitale compte 283 000 habitants. C’est une ville de taille équivalente à Nantes donc nous n’avons pas été trop étouffés par le monde. 

Ljubljana va devenir la première capitale « de l’est » à devenir capitale verte européenne toute l’année 2016.
C'est amplement mérité : il y a une chouette rivière avec de chouettes quais, un chouette centre qui est quasi entièrement piéton, un chouette château qui domine la ville et entouré de forêts, les gens sont chouettes et sympas.
Voilà une grande est longue phrase qu’on pourrait résumer en : Ljubljana c’est cool !!

Contrairement à ce que l’on pourrait penser ce n’est pas un pays low-cost puisqu’il ne faut pas intégrer la Slovénie aux « Pays de l’Est ». Ils sont à l’euro et lorsque tu veux aller faire les magasins : les prix sont identiques aux prix français.
Seuls la nourriture, les restos et quelques lieux touristiques sont moins chers qu’en France.


Piran


Nous avons également parcouru l’ouest du pays qui est hyper varié : tu peux aller dans la haute montagne, voir des lacs magnifiques, faire 2h de routes et te retrouver en bord de la mer adriatique dans des villes aux maisons colorées.

 Château de Predjama


Et sur la route, tu peux t'arrêter voir des grottes à la Tolkien, un château (celui au dessus) qu’un gars un peu fou a décidé de construire dans la roche et d’où il balançait des cerises moisies sur ses assaillants.


 Pour couronner le tout, gourmands un jour, gourmands toujours, on y mange bien : charcuterie et pâtisserie, mais aussi des bureks (des couches de pâte filo  avec de la viande ou diverses garnitures au milieu) et des cevapcici (saucisses de viande hachée).
Le bémol est que les slovènes ne sont pas trop légumes et que ma grognasse de balance m’a dit de vilaines choses en rentrant…

Lac de BLED

En conclusion : comme on n’a pas eu un super temps tous les jours, on va être obligé d'y retourner pour voir les lacs sous le soleil !