La non motivation...



Yes I can mais pas pour le moment...

Challenge de Noel : non check...
Voilà 15 jours que je n'ai pas mis les pieds en réunion et que forcément je suis bien loin de WW.

Non motivation due à pas mal de choses :
- La semaine de Noel/Nouvel an qui approche à grands pas
- Plusieurs restos en 15 jours
- Le pas envie de cuisiner
- Le pas envie de compter, noter (un peu beaucoup les élémentaires de WW)
- La fatigue
Tout ça, tout ça quoi ^^ Et encore je pourrais en trouver d'autres excuses...

Je vais limiter la casse en surveillant un peu ce que je mange histoire de ne pas trouver comme cadeau sur ma balance quelques kilos supplémentaires si durement perdus...

Et vous ? Des astuces pour surveiller son alimentation sans prise de tête ?

Petit papa Noël sois cool et ne me ramène pas mes kilos perdus...



Dans 1 semaine tout pile c'est Noël !
Objectif : ne pas tout reprendre le poids perdu pendant "la semaine de la mort".

Cette année, nous restons à la maison et accueillons mes parents, mes soeurettes et le papa de mon chéri.
C'est un gros point positif pour voir ce qui se passe dans son assiette.

Voici le menu de fête idéal à mes yeux, sans privations et festif :

Pain surprise ou feuilletés divers ( merci PICARD).
Bâtonnets de légumes et petites sauces.

Fruits de mer : crevettes roses, huîtres, bulots, saumon fumé.

Volaille farcie avec des châtaignes et des haricots verts

Salade

Fromage 

Bûche glacée

Mon astuce pour ne pas craquer sur l'apéro c'est de manger un fromage blanc et un fruit a 16h-16h30.

J'espère vraiment pouvoir gérer les fêtes sans faire trop parler ma gourmandise et en restant zen et sereine...

Quand j'étais petite...



Quand j'étais petite, je croyais comme Elo Mum que le sel servait à refroidir les plats.

Je croyais que la grenadine s’appelait grenadille.

Je pensais que lorsqu'on faisait pipi dans l'eau à la piscine elle se colorait en rouge pour mettre la honte à celui qui s'est "oublié".

Le matin, je secouais ma couette pour enlever le sable laissé par le marchand de sable.

Avec ma sœur, oui Amélie je nous balance, on croyait qu'on pourrait jouer discrètement aux Barbie la nuit et lumière allumée en mettant juste un boudin de porte.

Pour moi, le cordon ombilical des bébés était attaché au nombril dans le ventre des femmes enceintes.

Je creusais d'énormes trous dans le jardin de mes parents car je voulais devenir archéologue et je pensais qu'un trésor était enterré dans le jardin.

J'ai longtemps crû que la marque Asics s’appelait Oasics.

Ce billet a été inspiré de Elo Mum mais est une idée beaucoup partagée de Sabine et associés.
N'hésitez pas à partager vous aussi croyances enfantines !

J'ai testé pour vous... Little Wokyo



Nous avons parfois la grosse flemme de faire à manger et avons pris pour habitude de commander en livraison 1 fois par semaine : petit joker alimentaire qui fait du bien !
Et la wetweteuse que je suis s'accorde aussi cette soirèe en sans compter, sans noter !
Vendredi soir, lassée des burgers, sushis et pizzas : j'ai trouvé Little Wokyo en farfouillant sur le net.

C'est un concept que je ne connaissais pas du tout : livraison de wok, à emporter ou sur place dans un resto qui semble très chouette (enfin les photos donnent envie !).
La carte est alléchante avec des recettes variées et des desserts trop bon.
Les woks de nouilles sont accompagnés d'un poisson ou d'une viande et de légumes frais de saison.
Il y a également une recette végétarienne, des entrées et desserts pas communs. 
Livraison ne rime pas avec malbouffe : ça change un peu !! 

Chéri a pris un wok Pattaya (poulet thaï) et moi un wok Saigon (poulet cacahuètes) et en dessert nous avons pris un crumble mûre framboise et un chechuoi (perle de tapioca avec mangue et banane).
La commande est faite mais on ne nous annonce pas de délai de livraison : Little Wokyo si vous passez par ici cela mérite une amélioration.
En principe lorsque l'on commande en ligne ou par téléphone pour les autres enseignes c'est entre 30 et 45 minutes d'attente. 
1h après la commande : pas de livreur et pas non plus d'informations sur le site hormis "commande en cours". Blasée... 
J'appelle et une jeune femme me répond que ce soir c'est long (sans rire) et que notre commande est la prochaine à partir. Bon ok... 
30 min après soit 1h30 après la commande... heureusement que nous n'étions pas affamés... le livreur arrive ! 
En ouvrant le wok dans une boite type pastabox : ça sent hyper bon ! 
Ce mélange de légumes, pâtes et poulet est excellent, pas l'impression de manger gras et fastfood.
Le dessert une grosse découverte : je ne connaissais pas du tout l'association tapioca/fruits. 

On ne sait pas encore si l'on va recommander au vue du grooooos délai d'attente mais on y retournera peut être en passant à coté car bonne découverte culinaire. 

Ecrire...


Voilà 12 longs jours que je ne suis pas venue écrire, vous raconter mon quotidien, partager...

Gros manque...

Je ressens depuis toujours ce besoin d'écrire, de me confier.

Petite et ado j'avais un journal intime dans lequel j'écrivais dès que j'en avais envie : c'était un exutoire de ce que tout au fond je ressentais sans oser le dire.
Ça me ferait tellement bizarre de retrouver et relire tout ces écrits.
Ensuite j'ai eu un blog sur la plateforme Orangeblog : petits moments de partage en ligne et pas mal de rencontres.
Puis Orangeblog a fermé et j'ai arrêté de blogger... Enfin si j'ai eu un Skyblog !

Plusieurs mamans copines du net blogueuses ont fait renaître l'envie et du coup me voici ici !

Je viens de découvrir que l'on pouvez écrire des articles à l'avance et les publier au fil de la semaine sans même avoir besoin de se connecter sur l'ordi : grosse révélation !

Comptez sur moi pour publier plus régulièrement :)

Deux ans..



Il y a 2 ans nous étions en train de vivre la plus longue soirée et nuit de notre vie mais aussi notre dernière soirée sans toi.
Toi, petit poulpinou d'amour qui avait décidé de faire le coquin...

Certains décident d'avoir une naissance zen et sereine, pour toi ce fut mouvementé.
Un jour je te raconterais, cette césarienne en urgence au milieu de la nuit, toute cette angoisse avant et surtout cette peur atroce de te perdre...
Ce sentiment d'impuissance et cette euphorie à la fois.

Cette nuit tu auras 2 ans !
Ayè, je ne vais plus avoir le droit de compter en mois mais en années, tu deviens un petit grand.

2 ans que tu grandis avec nous, tu es un tout petit bonhomme plein de vie.
Il faut te suivre, tu es parfois émotif et d'autres c'est comme si tu n'avais déjà plus besoin de nous.
Certains jours sont plus difficiles que d'autres, tu apprends à devenir toi et nous à t'accompagner.
Tu nous fais rire, sourire parfois flipper...
C'est un bonheur d'apprendre à devenir parents à tes côtés.
Tu parles beaucoup, c'est un plaisir de t'écouter, tu es aussi en plein "terrible two" c'est beaucoup moins un plaisir de te voir t'affirmer mais c'est ainsi...

Merci à toi d'être toi...

Je t'aime fort mon tout petit poulpinou chou !

J'ai vècu le harcèlement scolaire...



On en parle cette semaine, Mr PEILLON lance une nouvelle campagne contre le harcèlement scolaire qui touche 1 enfant sur 10.
L'enfant sur 10 c'est moi... Ça vous forge le caractère mais ça reste gravé en vous à jamais !
Harcèlement moral, tout un programme...

A l'école j'étais super timide, enfermée, je n'osais pas trop parler en classe et aux autres mais je m'épanouissais en dehors de l'école.
Il y avait la Elodie de l'école et l'autre...

En CM2 j'ai étais le souffre douleur moral de mon camarade de table, c'était pour rire, il me cachait mes affaires d'école dans les casiers des autres, se moquait de mes vêtements démodés, de ma petite taille et j'en passe...
Souvenir de 1h de recherches pour trouver ma trousse cachée dans le casier d'un autre élève. 
Une autre fois ma petite soeur alors bébé avait mis du chocolat sur mon pull, moquerie pendant 1 semaine sur le fait que mes parents étaient trop pauvres pour acheter une machine à laver ahahahahahaha
Ça blesse... Dès que je lui disais que j'allais en parlais à la maîtresse, il me disait qu'il allait venir faire du mal à mes parents et mes soeurs, qu'il savait où j'habitais.
C'est bête en y repensant mais je ne disais rien car j' y croyais...

Ma première année de collège se passe bien malgré le fait que je sois la timide de la classe idem pour la 5ème puis vient la 4éme.
Encore un autre garçon, cette fois il était juste dans ma classe et on ne se parlait pas.
J'ai 13-14 ans mais j'ai des seins, c'est le premier Loft Story, c'est con mais se faire appelait Loana toute l’année c'est lourd...
Un jour, j'ouvre un livre d'histoire géo et à coté de mon nom prénom il y a écrit cela : "SALOPE".
Je sais que c'est lui, la personne assise à côté de moi me dit de le dire au prof mais je ne dis rien... Je n'ai jamais rien dis...
Je redouble ma 4éme car je n'arrivais pas à suivre, absences trop nombreuses, je fais semblant d'être malade et comme j'ai des parents cool ils me croient...
Évidemment, je cherchais plutôt à tout prix à l'éviter lui et sa bande de copains, les petits caids du collège.

Seconde 4éme et tout le reste de ma scolarité par la suite, je reste la timide, coincée à qui on ne parle pas, celle qu'on laisse dans son coin.
J'entends des moqueries sur moi mais ça rentre d'une oreille puis sort de l'autre.
C'est fou comme on peut s'endurcir en gardant pour soi !

Merci à mes zamis zamour (ils se reconnaîtront) et pas mal d'autres personnes d'avoir creusé, cherché à connaître la vraie Elodie  pas celle que l'école cachait.
Mes parents,eux, n'ont jamais rien vu ni su...

Quant à vous petits abrutis qui m'avaient fait souffrir hey bien sachez que je n'oublierais jamais vos noms et prénoms...


Sortie théâtrale du samedi... Le rêve de Lili


Nous avions décidé d'aller au théâtre juste poulpinou et moi pour son premier spectacle : Le rêve de Lili au théâtre 100 noms de Nantes.

Voici le pitch :
Lili est un bébé qui ne sait pas encore parler et qui apprend tout juste à marcher.
Ce soir, malgré la veilleuse laissée par sa maman, Lili ne veut pas dormir.
Dès que la porte se ferme, les jouets de Lili prennent vie, pour l’entraîner dans une aventure riche d'images, de couleurs et de sons.
Pipo la marionnette des bois, Bizzz la fée lumineuse et Boréal l'ours polaire en peluche con entraîner notre petite fille sur le chemin de l'éveil et de la compréhension du monde qui l'entoure...
Pour les enfants de 18 mois à 6 ans.

Le billet annonçant qu'il faut être sur place 30 minutes avant le début, miracle après un petit trajet en busway et en bus on y arrive 10h35 pour 11h !
Et là l'attente, la loooooongue attente avec un poulpinou qui est content de voir d'autres enfants et de retrouver sa copine.
Pour XYZ raisons finalement ça commence vers 11H15-20...
Poulpinou n'est pas du genre à aimer rester à ne rien faire pendant super longtemps du coup dès que l'on franchi la porte d'entrèe de la salle pour aller sagement s'asseoir : c'est le drame !!
Gros pleurs, colère, il ne veut pas rester assis tout seul, encore moins sur mes genoux,...
LE terrible two power en marche ^^
Le spectacle commence et l'enfant hurlant de la salle : c'est le mien !
Quelques regards pas franchement gentils des autres parents (vous imaginez bien ) et surtout mon pauvre loulou qui pleure à grosses larmes, inconsolables et ne veut "pas s'assir".
Au bout de 5 minutes, je dis à ma potinette que l'on va s'en aller, tant pis ! Une fois debout il voit la scène avec l'énorme peluche Borèal et se calme un peu... juste un peu... 2 minutes après c'est reparti pour les gros pleurs alors cette fois on s'en va.

J'aurais pu faire cet article pour vous raconter ce spectacle mais je n'ai pas ce type d'enfant qui peut ne pas bouger et ne s'impatiente pas...
On ressaiera une autre fois et cette fois peut être que je pourrais vous parler du spectacle, celui du rêve de Lili !

Le cododo, notre mode de sommeil


J'avais envie d'écrire sur ce sujet qui me tient à coeur puisque poulpinou à très longtemps dormi avec nous enfin entre nous je devrais même dire.

On entends tout et n'importe quoi sur le cododo, les gens trouvent cela bizarre, malsain, et j'en passe...

Pour nous cela commence par une naissance difficile, une césarienne en urgence pour détresse fœtale, cette impression de ne pas avoir accoucher et surtout ce sentiment réel d'avoir failli perdre poulpinou.
C'était un bébé poulpe (heyhey) celui qui a besoin d'être porté, collé tout contre vous à longueur de journèe.
Les nuits sont horribles, certaines nuits je dors assise en le gardant tout contre moi...
Ça ne me gène pas, j'ai besoin de lui comme ça autant qu'il a besoin de moi.
On nous a séparés de force : césarienne difficile à vivre...
Il dort pourtant dans un berceau dans notre chambre, un choix, jusqu'à cequ'il ait 3 mois comme nous avions décidé avant qu'il ne soit là en vrai de vrai.
 On décide que si le mettre entre nous deux est LA solution pour passer des nuits paisibles : il dormira entre nous le temps qu'il faudra.
Il grandit et on essaie de le mettre dans un lit à barreaux hélas pour lui c'est une prison et il refuse d'y dormir du coup on enlève un coté de son lit à barreaux et on le colle à notre lit.
Encore quelques temps comme cela et puis un jour le déclic dans un célèbre magasin de meuble suédois !
Il monte dans un lit et veut y rester... Nous le prenons comme un signe ^^
On le laisse choisir son lit de grand, la déco pour sa chambre, ect...

Poulpinou aura 2 ans dans quelques semaines ne dort plus avec nous depuis quelques petits mois.
Il dort la majeure partie de la nuit tout seul dans son lit et vient parfois nous rejoindre sans faire de bruit, il arrive à se glisser entre nous comme au bon veiux temps sans nous réveiller !
Lorsque nous ne sommes pas à la maison, c'est toujours cododo car dormir dans un lit parapluie est une rude épreuve pour lui.

Au sujet du cododo on dit que :

1. La vie de couple en pâtit !!
Rassurez-vous des parents qui font du cododo ont une vie de couple certes en dehors du lit conjugal familial !

2. C'est foutu : il voudra dormir toute sa vie avec nous !!
Avez-vous déjà vu un ado dormir entre ces 2 parents ?
Le déclic se fait plus ou moins tôt mais il se fait que ce soit pour l'enfant ou le parent.

3. C'est dangereux !!
Oui c'est vrai : faire attention aux couettes et oreillers, faire attention à la place que l'on prend dans son propre lit, ect... Mais lorsque l'on choisit le sommeil partagé, on le sait et surtout on garde une vigilance inconsciente.

4.Ce n'est pas "normal" !!
Dans notre société et à l'heure actuelle ce n'est pas dans les mœurs mais dans beaucoup de pays c'est une pratique courante.

Pour nous c'est tout naturellement qu'à commencé et qu'est en train de se finir le cododo et c'est sans hésitation que nous le referons si il fallait le refaire. 

Tout ces petits riens...



Les petits rien quotidiens, ceux qui permettent d'avancer, de passer à autre chose, d'oublier...

J'aime le soir avant de m'endormir chercher les 3 petits riens qui vont faire que ma journée aussi pourrie soit elle va devenir positive...
Parfois c'est dur dur, d'autres il faut trier le mieux du mieux !

Positiver son quotidien : tout un programme qui peut paraître compliqué tellement on vit dans un monde contraire à celui des Bisounours.

Mes petits rien du jour, a presque 21h donc il changeront peut être avant de m'endormir :
1. Rire de bon cœur avec mon poulpinou devant talking Tom : grosse découverte du jour pour lui.

2. Avoir pu trouver le temps de prendre ma douche ce soir et même de m'épiler les jambes (les mamans comprendront quel exploit c'est !)

3. Remettre un vêtement d'avant grossesse et se rendre compte qu'il est devenu trop grand.

Ce soir c'est à vous de chercher ces 3 petits riens qui ont égayés votre journée et pourquoi pas venir les noter là tout en dessous :)

Tarte aux pommes alsacienne



Je suis une gourmande, bonne vivante et qui aime cuisiner...

Aujourd'hui nous avons invité des amis pour le goûter et c'est tarte aux pommes version alsacienne !
La photo est celle de ma tarte du jour qui a eu un peu chaud :)

La recette

Ingrédients :
- 1 pâte brisée
- 2 œufs
- 75g de sucre
- 10cl de lait
- 3 pommes

La recette :
1. Mettre la pâte dans le moule à tarte
2. Disposer les quartiers de pommes épluchées
3. Dans un saladier mélanger les oeufs + le sucre+ le lait
4. Verser ce mélange sur les pommes
5. Mettre au four 30 min th.7/8 (220°c)

Pour les wetwet la tarte divisée en 8 fait 6 ppt.


Semaine de folie : check...



Me voili voila de retour après 1 looooooongue semaine chargée : week-end je t'aime d'amour !
Beaucoup de travail travail et encore travail...
Je bosse dans une entreprise pour laquelle le lundi est le jour qui permet de rattraper le temps perdu la semaine d'avant sauf que lundi dernier c’était férié !!
Résultat hier soir je n’étais qu'une loque (si si c'est le bon mot)et grâce a mon homme d'amour qui m'a laissée dormir jusqu’à 11h : je revis !!

Coté Wetwet : hey bien je m'en sors pas si mal sans compter : -200g mais cumulé avec les -800g de la semaine d'avant ça fait 1kg en 15 jours ! Happy !
Je suis d'ailleurs la seule de ma réunion a avoir tenté la semaine sans compter malgré que ce soit le thème de la semaine passée.
La plupart des wetwet girls ont peur des journées sans compter. 

Mais kesako ??

La semaine sans compter permet de "souffler" dans le comptage des pétales qui rythme le quotidien d'une wetwet girl.
Il existe une liste impressionnante d'aliments dit "rassasiant" qui sont les alliés d'une alimentation équilibrée.
Lors des journées sans compter vous pouvez manger tout ces aliments sans vous prendre la tête a peser, compter les pétales, ect...
Vous devez par contre déduire tout les aliments non rassasiant mangés de votre réserve hebdo (un pti bonus de 49 pétales parfois vite dégommer).
Vous avez aussi droit à 2 cuillère à café de matière grasse non comptabilisées.

Bilan de cette semaine régimeuse : même si je n'ai pas beaucoup perdu cela m'a permis de décrocher un peu du comptage dans cette semaine chargée je referais sans hésiter !

Bilan de cette semaine tout court : heureusement que les lundis fériés ne sont pas fréquents !!


Le blues de l'apres week-end de 3 jours...

Et voila après un long week-end le retour au travail demain semble une épreuve insurmontable !
J’exagère certes un peu mais vraiment :(

Parfois j'aimerai être maman a temps plein, une vraie housewife qui s'occupe de sa maison avec soin, partage sa journée entière avec son poulpinou en attendant le retour de son petit mari et tout ça et tout ça...
Celle qui arrive a être une maman parfaite, une épouse parfaite et en même temps a s'accomplir !

Dans mon monde a moi qui n'existe malheureusement pas chaque femme devrait pouvoir selon le jour se mettre dans la bulle de son choix : celle de la maman a la maison ou celle de la maman qui travaille.
J'aime ces 2 mondes mais être une maman qui travaille c'est vivre a 10 000 a l'heure entre la bulle travail et la bulle famille et c'est parfois pesant car on a l'impression de rien finir, de survoler son quotidien...
Mon perfectionnisme... Grrr... 

Le blues de la fin des 3 jours a la maison...
Cette longue histoire qui revient certains dimanche soir et la fin des vacances...

Postcrossing : connecting the world !


Je suis une postcrossing addict…
 

Vous allez me dire comme poulpinou en ce moment : « qu’est-ce c‘est ça ?» 

C’est un concept peu connu en France : il s'agit d'envoyer et recevoir des cartes postales à des personnes au hasard dans le monde entier. 

Lorsque vous vous connectez sur le site postcrossing, par un simple clic, vous obtenez le profil d'une personne à qui envoyer une carte postale ! 
Il ne s’agit pas d'un échange sauf hasard de folie : cette personne ne vous enverra pas une carte en retour...

Vous pouvez écrire n'importe quoi sur cette carte et les profils sont renseignés de manière à vous guider dans le choix de la carte à envoyer.
Parfois c’est compliqué de satisfaire la personne et parfois super simple : hasard quand tu nous tiens…

Il faut également remplir son profil avec une courte présentation et le type de cartes que vous souhaitez recevoir.
Pour ma part, j’ai mis que je voulais recevoir (entre autres) des cartes avec des chats et assez régulièrement je reçois des cartes postales miaoutisimmes ultra différentes !

Les cartes s'enregistrent grâce à un numéro (ID) que l'on inscrit dessus avant de l'envoyer.
Il y a limitation du nombre de cartes envoyées en même temps pour éviter les cartes jamais expédiées... 

J'ai écris à des personnes dans le monde entier et reçue des cartes venant d'un peu partout sur la planète dont certaines superbes et de personnalités hyper différentes.

Le site internet officiel du postcrossing : http://www.postcrossing.com/

PS : Ça permet aussi de travailler son anglais !

Venez avec moi en réunion Wetwet !



Aujourd’hui dans la boite aux lettres une petite carte envoyée par Brigitte, ma coach Weight Watchers.
Je garde le contenu pour moi mais c'est plaisant de ne pas être considérée comme un porte monnaie, ça fait chaud au coeur et je ne manquerais pas de la remercier chaleureusement jeudi soir !

Ce soir, c'est moi qui vous emmène en réunion.
 Je suis sûre que vous êtes curieux de savoir comment ça se passe et pourquoi pas donner l'envie à certaines de (re)franchir le pas.

Il y a par contre avant de s'y rendre une préparation particulière : mettre les mêmes chaussures que la première fois où vous vous êtes pesés en réunion et parfois le moins de vêtements possible pour tricher et gagner quelques grammes : noooon moi jamais n'avoir fait ça... 
C'est l'étape de l'oignon ou comment mon homme se moque de moi !

Une réunion dure 45 minutes environ passage sur la balance compris. 

Une fois arrivèe dans la salle, bien choisir sa place (bizarrement quand je sais que je suis Ok avec ma perte, je me mets devant et sinon tout derrière...) puis ne pas oublier d'inscrire son numèro de Pass et de signer la feuille de présence.
Ensuite la grognasse de balance et le sourire de l'assistante de l'animatrice ou elle-même vous attendent !
Là bas, on se pèse en chaussure et habillée d'où l'étape de l'oignon à la maison...
Chacune à un carnet de suivi où est noté par la personne derrière l'écran de la balance son premier poids et ensuite a chaque pesée.
Tout les 3 kilos perdus vous avez la chance de coller dans votre carnet 1 étoile !
1étoile = 1 en moins dans votre IMC et 2 étoiles = 1 taille de vêtement.
Autre gommette lorsque vous avez atteint 5% de votre perte de poids, et même 10% puis le jackpot c'est de finir son parcours par une toute dernière !
Pour le moment j'ai eu la chance de coller toute fière 1 étoile et le petit rond des 5%.
Ludique à fond et on a envie de la coller cette étoile croyez moi ^^

L'assistante ou l'animatrice vous remets un livret hebdomadaire qui reprend le thème abordé et une feuille pré-remplie pour noter sa journée et compter ses ptits points. 

Il y a marketing oblige une tonne de produits alimentaires, livres et accessoires dispo à l'achat et comme je suis faible : j'achète souvent...
J'ai par contre la chance d'aller à une rèunion où l'animatrice n'est pas marketing et comme elle le dit "pas marièe avec Wetwet" du coup elle ne force pas la main.
Ce qui est drôle avec elle aussi c'est que souvent elle nous dit des phrases toutes faites puis ajoute "voilà ayè j'ai dit ce qu'ils voulaient que je dise, après..."
Vient donc le moment où toutes assises, nous écoutons l'animatrice nous parler du thème hebdo et surtout nous faire participer en racontant nos coups de mous de la semaine, nos petites victoires, nous amener à échanger entre wetweteuses sur le thème de la semaine.
Elle a une feuille où sont notées toutes les pesées et autant vous dire quelle sort "la boite a calottes" de temps en temps quand elle sent qu'il y a besoin !
Sauf pour celles qui le disent ouvertement, personne ne saura jamais combien de poids vous avez perdu ou pris sauf l'assistante, l'animatrice et vous bien entendu !
Pour les 5 et 10 %, on se fait remettre un petit cadeau (j'ai eu un petit mètre ruban pour les 5%) devant tout le monde car personne sauf en ayant votre carnet ne peut savoir à combien de kilos correspond cette récompense.
Confidentialité mais motivation et partage en même temps.

Comme vous avez pu le lire : j'adooooore ça !
C'est très enrichissant ces réunions et surtout ça motive, permets de comprendre des choses aussi bien sur soi même que sur les autres.
Même si je suis une des plus jeunes à ma réunion, les autres sont mes copines de galère et toutes ensemble on se dit que "cette fois c'est la bonne".


J'ai testé pour vous... Nutri-grain de Kellogg's



Parce que j'aime beaucoup tester de nouveaux produits et que pour moi petit déjeuner rime avec diffèrent tout les jours !

Hier dans le rayon petit déjeuner il y avait un petit nouveau : Nutri-grain de Kellogg's saveur biscuitée.

Première action : ouvrir la boite !
Le tout bien entendu pour voir la tête du biscuit par rapport à la photo de la boite.
Ils sont emballés individuellement : pratique pour conserver le croustillant.
Il est nettement plus foncé et on voit beaucoup moins les graines de céréales mais ça va.

Deuxième action de régimeuse celle-ci : comptage de points par portion.
Le sachet contient 1 gros biscuit qui peut se couper en deux voir en plus.
1 biscuit fait 5 points Wetwet ce qui est idéal pour le petit déjeuner.

Troisième et dernière action : test gustatif !
Alors ça ressemble beaucoup à un muesli avec un goût assez prononcé de miel.
J'ai était assez surprise de trouver ce goût dans un biscuit. Ça croustille, on sent bien les petites graines de céréales.
Bémol mais peut être que ce matin je n'avais pas très faim : le Nutri-grain est assez copieux et vite "bourratif".  Je ne l'ai pas fini, les 3/4 mangés.

Bilan : Expérience à renouveler un autre matin de la semaine avec réveil plus tôt pour savoir si c'est le biscuit qui cale vraiment ou mon appétit moindre ce dimanche matin.
Niveau goût : je valide ! Je n'avais jamais trouvé un tel goût dans un biscuit petit déjeuner. 

Article non sponsorisé par Kellogg's

Et un jour...




Se réveiller un matin comme tout les autres et prendre conscience que ce corps qui nous sert d'enveloppe n'est pas celui dans lequel on voudrait être...

Voilà ce qui m'est arrivée adolescente, jeune et ignorante. 

A l'époque je devais peser à peine 50 kilos pour mon petit 1m52 et demi qui ne m'a plus jamais quitté lui ^^
Me voilà partie dans la quête de la minceur, sans prendre conscience que la génétique de ma famille (ahhh les siciliens d'un côté et les bretons de l'autre) et mon addiction à la nourriture ne me permettront jamais d'être mince !
Je commence par le super régime à la mode et tout s’enchaîne...
C'est dingue comme je mincis vite, j'arrête et hop je reprend tout ce poids perdu avec un bonus...
Les kilos sont de retour : je me trouve grosse, immonde, j’enchaîne les méthodes diverses et variées suivant mon humeur et à grand coup de yoyo avec ce corps que je ne supporte pas...

2006 : Rencontre de mon homme, je suis amoureuse, j'oublie ma balance : tout va bien !

2008 : Un travail qui me dévalorise et une petite dépression, je suis un gouffre qui avale n'importe quoi ! Mes vêtements me semble petits... On achète une balance et c'est le drame : je pèse 65 kilos !
 Retour au plan "mon dieu je suis grosse" avec les kilos qui font le yoyo au rythme de ma motivation...
 Je fais Wetwet à la maison, j'adore, je perds et me sens enfin bien !
 Pas de stabilisation (bah oui pour quoi faire !) et reprise au fil du temps quasi tout mes kilos perdus... 

2011 : Je suis enceinte ! Grossesse heureuse et épanouie. Je n'ai pas cette crainte d’abîmer mon corps puisqu'il l'est déjà et que de toute façons je ne le supporte déjà pas... En fin de grossesse je pèse quasiment 76kg...

3 Décembre 2011 : Je deviens maman d'un petit homme d'amour.

2012 : Je perds en surveillant mon alimentation (surveiller est un grand mot) tout mes kilos de grossesse.
Je repousse la porte de Wetwet en réunion cette fois mais arrête car le déclic n'était pas là... Et a 40 Euros par mois mieux vaut l'avoir ! J'essaie d'apprendre à accepter mon enveloppe, je suis rondouillette et c'est comme ça... 

2013 : L'acceptation de soi : ce n'est pas pour moi ! Je ne demande pas à être maigre ni même mince mais je veux perdre ces kilos qui m'insupportent...

Septembre 2013 : 64 kg... Une offre Wetwet avec un petit mot de l'animatrice qui me demande où j'en suis dans ma perte de poids et hop me revoilà à pousser la porte de Wetwet plus motivée que jamais !

Depuis : Je ne suis pas une grande rigoureuse du programme tout les jours mais je perds plutôt bien et ma motivation est à bloc ! Le jeudi soir c'est réunion avec Brigitte et c'est avec grand plaisir que je franchis la porte Wetwet ^^ 

Vous connaissez maintenant mon histoire... 
Celle pas si extraordinaire d'une ado qui se trouvait trop grosse et fini par devenir une femme rondouillette alors qu'elle était juste comme il fallait.